Poursuites pénales pour travaux non conformes

Poursuites pénales pour travaux non conformes

Publié le : 02/03/2020 02 mars mars 03 2020

L’absence de contestation de conformité dans le délai imparti suite au dépôt de la déclaration d’achèvement et de conformité des travaux (DAACT), ne protège pas le propriétaire de poursuites pénales pour travaux irréguliers. 

Telle est la solution retenue par la Cour de cassation concernant une affaire récente, dans laquelle un particulier a obtenu un permis de construire pour la construction d’une maison comprenant deux logements. A l’achèvement des travaux il dépose une DAACT et ne reçoit aucun avis de non-conformité. 
Toutefois à l’occasion d’un projet de vente, la commune reçoit un courrier du notaire accompagné d’un plan de division mettant en évidence la création de trois logements. 
A la requête de la mairie un procès-verbal est dressé pour constater la présence des trois logements, notamment en relevant la présence de trois portes d’entrée et trois compteurs d’eau. 
Après enquête de la gendarmerie, la directrice départementale relève une infraction pour construction irrégulière en non-respect avec le permis de construire et les règles du Code d’urbanisme et du Plan Local d’Urbanisme (PLU). 

Devant le Tribunal correctionnel, le propriétaire est condamné pour surplus de construction et la Cour d’appel saisie confirme l’infraction d’exécution de travaux sans permis de construire, le prévenu forme alors un pourvoi en cassation. 

Pour sa défense, il fait valoir le fait qu’à la réception de la DAACT la mairie disposait de trois mois lui permettant de contester la conformité des travaux, chose que la commune n’a pas fait dans le délai réglementaire, le privant ainsi du droit de pouvoir déposer un permis modificatif. Le propriétaire justifie la construction contestée en se prévalant d’une simple division de son pavillon, pour expliquer que son infraction n’est pas intentionnelle. 

La Cour de cassation rejette pourtant sa demande et indique que la non-contestation de conformité de travaux à un permis de construire n’empêche pas l’administration d’établir l’illégalité, postérieurement, au titre d’une infraction au Code de l’urbanisme et d’engager des poursuites pénales. 

La chambre criminelle va même plus loin en retenant une seconde infraction, au titre cette fois-ci de la violation du Plan Local d’Urbanisme, puisque selon les règles propres à ce dernier, la construction de deux logements tels que précisés au permis de construire imposaient la création de six places de parking, mais pour trois logements le PLU en impose onze, non créées en l’espèce. 


Référence de l'arrêt : Cass. crim 3 décembre 2019 n°18-86.032
 

Historique

  • CCMI : Comment le résilier ou l’annuler ?
    Publié le : 01/04/2020 01 avril avr. 04 2020
    Actualités
    CCMI : Comment le résilier ou l’annuler ?
    Parce qu’il est nécessairement conclu par écrit et signé avant le début des travaux, le Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) offre une garantie de sécurité juridique au maître d’ouvrage, notamment en termes d’annulation ou de résiliation du contrat.  Avant tout commencement de...
  • CCMI et préfabrication : les précisions apportées par le décret du 6 février 2020
    Publié le : 16/03/2020 16 mars mars 03 2020
    Actualités
    CCMI et préfabrication : les précisions apportées par le décret du 6 février 2020
    La loi ELAN avait ouvert la voie à une adaptation des règles applicables aux contrats de construction de maison individuelle avec préfabrication, à celles du Code de la construction et de l’habitation. Un récent décret du 6 février 2020 est venu définitivement préciser ces nouveautés. A titr...
  • Destruction de la construction empiétant l’assiette d’une servitude de passage : nécessaire contrôle de proportionnalité
    Publié le : 11/03/2020 11 mars mars 03 2020
    Actualités
    Destruction de la construction empiétant l’assiette d’une servitude de passage : nécessaire contrôle de proportionnalité
    Juridiquement, l’assiette d’une servitude de passage correspond à l’endroit spécifique où s’exerce ce droit sur un terrain. Les règles en la matière empêchent au propriétaire d’un fonds servant, d’opérer en des actes qui auraient pour effet de diminuer l’exercice de la servitude, ou de la rendre...
  • Construction : qu’est-ce que la mise au point technique (MAP) ?
    Publié le : 03/03/2020 03 mars mars 03 2020
    Actualités
    Construction : qu’est-ce que la mise au point technique (MAP) ?
    La mise au point technique (MAP) est une étape cruciale dans un projet de construction puisqu’elle permet un dernier point complet avant le commencement des premiers travaux.  Le cabinet VILA Avocat, spécialisé en droit de la construction, vous expose les points essentiels de cette étape dans la...
  • Poursuites pénales pour travaux non conformes
    Publié le : 02/03/2020 02 mars mars 03 2020
    Actualités
    Poursuites pénales pour travaux non conformes
    L’absence de contestation de conformité dans le délai imparti suite au dépôt de la déclaration d’achèvement et de conformité des travaux (DAACT), ne protège pas le propriétaire de poursuites pénales pour travaux irréguliers.  Telle est la solution retenue par la Cour de cassation concernant un...
  • Quid de la construction en VEFA
    Publié le : 28/02/2020 28 février févr. 02 2020
    Actualités
    Quid de la construction en VEFA
    La Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) appelée également « achat sur plan », est une vente immobilière, avec pour particularité que le bien est inexistant ou en cours de construction au moment de la vente.  Le contrat de réservation  Le contrat de réservation est un acte écrit sous-se...
<< < ... 20 21 22 23 24 25 26 ... > >>