Le terrain à bâtir non constructible : absence de conformité contractuelle ou vice caché ?

Le terrain à bâtir non constructible : absence de conformité contractuelle ou vice caché ?

Publié le : 23/11/2022 23 novembre nov. 11 2022

Une distinction existe entre un vice caché affectant un bien et son défaut de conformité, puisque là où ce dernier oblige le vendeur à délivrer un bien conforme à ce qui a été contractuellement stipulé, les vices cachés ont pour effet de rendre la chose impropre à l’usage auquel on la destine ou diminuent cet usage de manière significative.
La distinction entre ces deux demandes, qui ne sont pas cumulables, revêt une grande importance lors de la demande de réparation, à l’instar d’un rappel effectué par un arrêt de la Cour de cassation du 7 septembre dernier. 


Un couple a vendu un terrain à bâtir, pour lequel l’acquéreur obtient un permis de construire qui lui est retiré presque trois mois plus tard, pour cause d’inconstructibilité. 
L’acheteur assigne alors les vendeurs pour obtenir une indemnisation pour défaut à leur obligation de délivrer un bien conforme à l’objet du contrat. 

La Cour d’appel saisie des griefs n’accueille pas sa demande, et retient que la non-constructibilité du terrain ne constituait pas un défaut de conformité. En effet, lors de la vente les vendeurs croyaient que le terrain vendu était constructible, sans savoir qu’une loi préexistante à la vente (la loi littorale), l’avait rendu inconstructible, bien qu’ils reconnaissaient dans l’acte de vente, que cette loi pouvait être de nature à remettre en cause la constructibilité des parcelles litigieuses. 
Il ne s’agit pourtant pas pour la juridiction de second degré, d’éléments de nature à constituer un défaut de conformité. 

La Cour de cassation rejette également les demandes de l’acquéreur, au motif que le bien dont il a pris possession « correspondait à celui figurant dans l’acte de vente, s’agissant tant de sa situation que de sa contenance », en ajoutant que « la difficulté portait uniquement sur le fait que le terrain, vendu comme étant un terrain à bâtir, s’était révélé par la suite comme étant inconstructible »,de sorte que la cour d’appel en avait exactement déduit que l’inconstructibilité d’un terrain ne constitue pas un défaut de conformité, et rajoute qu’il s’agit en réalité d’un vice caché de la chose vendue rendant celle-ci impropre à l’usage auquel elle est destinée. 

Ainsi, la demande d’indemnisation pour cause d’inconstructibilité doit être rejetée en l’espèce puisqu’elle n’est pas fondée sur le bon moyen. Seule une action en garantie contre les vices cachés aurait pu permettre à l’acquéreur d’obtenir réparation. 


Le cabinet VILA AVOCATS intervient aussi bien en qualité de Conseil pré-contentieux, que dans le cadre d’un litige concernant les domaines du Droit de la construction, de la Copropriété, de l’immobilier et de l’urbanisme.  

Nous sommes à votre disposition, pour toute précision complémentaire.



Référence de l’arrêt : Cass. civ 3ème 7 septembre 2022 n°21-17.972
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.