Assurance responsabilité : absence de couverture des activités non déclarées en cas de malfaçon

Assurance responsabilité : absence de couverture des activités non déclarées en cas de malfaçon

Publié le : 09/12/2021 09 décembre déc. 12 2021

L’assurance de responsabilité décennale à laquelle est tenu de souscrire tout professionnel de la construction ne couvre que les activités déclarées lors de la souscription. Bien qu’il pèse sur l’assureur une obligation de renseignement concernant la cohérence des activités déclarées, des subtilités existent et sont parfois préjudiciables pour les maîtres d’ouvrage victimes de malfaçons, à l’instar d’une décision de la Cour de cassation du 30 septembre dernier. 

Dans les faits, un couple de particuliers confient la construction d’une maison en bois à une société de construction, laquelle sous-traite la réalisation matérielle des travaux à une seconde société de charpente et de couverture. 

Après que les deux sociétés aient été placées en liquidation judiciaire, les maîtres d’ouvrage constatent l’existence de malfaçons sur la construction, et après expertise, assignent l’assureur de la société de charpente et de couverture en indemnisation. 

Un jugement de première instance relève que les désordres qui affectent la charpente sont de nature à engager la responsabilité décennale du constructeur et par conséquent l’indemnisation par l’assureur. 

Cependant, devant la Cour d’appel, les maîtres d’ouvrage font également valoir une demande d’indemnisation relative à la reconstruction du bâti sur les fondations en place, en raison d’une défectuosité du vide sanitaire sous l’ossature en bois ayant entraîné la déformation du plancher. Selon eux, ces désordres relèvent, conformément aux rapports d’expertise, du caractère évolutif des premiers. Le couple soutient qu’en raison du premier jugement, l’assureur est tenu de couvrir ces désordres. 

La Cour de cassation saisie du litige rejette leurs demandes sur le fondement de l’autorité de la chose jugée donnée au premier jugement, lequel est limité aux désordres relatifs à la charpente. 
L’origine des nouvelles malfaçons relève quant à elle des activités de maçonneries et de maison à ossature de bois, classification pour laquelle l’entreprise n’est pas couverte par l’assureur, par conséquent, la garantie décennale de l’entreprise de charpente et de couverture n’a pas vocation à être enclenchée, et l’assureur n’est pas tenu de dédommager les désordres issus d’activités qui ne sont pas garanties par le contrat

Une telle décision rappelle l’importance qui doit être accordée à l’attestation d’assurance transmise au maître d’ouvrage préalablement aux travaux, laquelle mentionne les activités déclarées et donc garanties, quitte pour les particuliers à recourir aux conseils d’un avocat, afin de vérifier si l’ensemble des déclarations faites par le constructeur couvrent les opérations de constructions. 

Le cabinet VILA AVOCATS intervient aussi bien en qualité de Conseil pré-contentieux, que dans le cadre d’un litige concernant les domaines du Droit de la construction, de la Copropriété, de l’immobilier et de l’urbanisme.

Nous sommes à votre disposition, pour toute précision complémentaire.

Référence de l’arrêt : Cass. civ 3ème 30 septembre 2021 n°20-12.662
 

Historique

  • Assurance responsabilité : absence de couverture des activités non déclarées en cas de malfaçon
    Publié le : 09/12/2021 09 décembre déc. 12 2021
    Actualités
    Assurance responsabilité : absence de couverture des activités non déclarées en cas de malfaçon
    L’assurance de responsabilité décennale à laquelle est tenu de souscrire tout professionnel de la construction ne couvre que les activités déclarées lors de la souscription. Bien qu’il pèse sur l’assureur une obligation de renseignement concernant la cohérence des activités déclarées, des subtili...
  • Trouble du voisinage et risque accepté
    Publié le : 02/12/2021 02 décembre déc. 12 2021
    Actualités
    Trouble du voisinage et risque accepté
    L’imputabilité du dommage relatif à un trouble anormal du voisinage peut-elle être imputée à l’architecte à qui il a été confié la réalisation des travaux ?  Cette question a régulièrement été soulevée devant la Cour de cassation (Cass. civ 3ème 28/04/2011 n°10-14.516 et Cass. civ 3ème 14/05/202...
  • Nouveau droit de surplomb du fonds voisin et servitude de tour d’échelle créé par la loi climat
    Publié le : 17/11/2021 17 novembre nov. 11 2021
    Actualités
    Nouveau droit de surplomb du fonds voisin et servitude de tour d’échelle créé par la loi climat
    La loi du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, régulièrement appelée « Loi climat », a instauré deux nouvelles mesures en droit immobilier : le droit de surplomb et une servitude de tour d’échelle afin de faciliter les tra...
  • Vente par la commune d'un terrain dans le cadre d'un bail emphytéotique et précision sur le prix
    Publié le : 08/11/2021 08 novembre nov. 11 2021
    Actualités
    Vente par la commune d'un terrain dans le cadre d'un bail emphytéotique et précision sur le prix
    Récemment le Conseil d’État a rappelé l’interdiction faite aux communes de céder à un prix inférieur un élément de leur patrimoine, en plus d’insister sur le formalisme des informations porté à la connaissance des membres du conseil municipal lors de la prise d’une telle décision.  Dans l’affa...
  • L'importance des travaux permet-elle de caractériser l'ouvrage comme une construction nouvelle ?
    Publié le : 03/11/2021 03 novembre nov. 11 2021
    Actualités
    L'importance des travaux permet-elle de caractériser l'ouvrage comme une construction nouvelle ?
    L’article 555 du Code civil, règle le sort des constructions réalisées par un tiers, sur le terrain d’autrui, notamment en ce qu’il pose les règles de suppression et d’indemnisation relatives à ces constructions.  Toutefois, l’application de cette disposition n’a vocation qu’à s’appliquer dans l...
  • L'étude géotechnique préalable : quand est-elle requise ?
    Publié le : 25/10/2021 25 octobre oct. 10 2021
    Actualités
    L'étude géotechnique préalable : quand est-elle requise ?
    Depuis le 1er janvier 2020, et par application de la loi ELAN du 23 novembre 2018, certaines constructions sont soumises à un préalable de réalisation d’étude géotechnique obligatoire.  Le cabinet VILA Avocats vous propose de revenir ce mois-ci sur les constructions soumise à cette obligation et...
<< < ... 3 4 5 6 7 8 9 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.