Paiement en ligne
Le récolement de travaux sans autorisation préalable

Le récolement de travaux sans autorisation préalable

Publié le : 07/11/2019 07 novembre nov. 11 2019

Le récolement des travaux consiste en un contrôle de conformité, effectué par l’administration qui a délivré l’autorisation de travaux ou ne s’y est en tout cas pas opposée (article L 462-2 du Code de l’urbanisme). En effet, tout titulaire d’une telle autorisation a pour obligation d’adresser en fin de chantier, une déclaration d’achèvement et de conformité des travaux (article L 462-2 du Code de l’urbanisme). On entend par conformité le respect des mentions faites dans le permis de construire ou la déclaration préalable. 
A compter du dépôt, l’administration dispose d’un délai de trois mois pour observer des anomalies et peut, pour cela, procéder à des constats en visitant le lieu des travaux. 

Pour autant, la visite des services d’urbanisme pour récolement des travaux sans information préalable au titulaire de l’autorisation, est-elle régulière ? 

A cette problématique, la juridiction administrative a adopté une position constante. 

Dans les faits, titulaire d’une autorisation de travaux pour changement de la destination d’un local, une SCI procède au dépôt de la déclaration d’achèvement et de conformité des travaux. Les services de la ville procèdent en une visite de récolement, à la suite de laquelle le maire met en demeure la SCI de mettre en conformité un élément du local avec l’autorisation de travaux, et ce dans un délai de deux mois. 
La SCI forme un recours gracieux et demande l’annulation de la mise en demeure. 

En défense, la ville évoque une fin de non-recevoir au motif de l’absence de l’exposé des moyens de droit que la SCI tend à évoquer à sa requête. 

Cependant, le Tribunal administratif estime que la ville n’est pas fondée à soutenir une telle demande, et à la lecture des pièces procède en une requalification des faits en soutien des prétentions du demandeur. Les juges observent qu’aucune pièce ne justifie que la SCI ait pu être préalablement informée de la visite de récolement des travaux, et la ville de son côté ne sait se prévaloir du respect d’une telle formalité. 
Pourtant, comme le souligne la juridiction, l’article R 468-8 du Code de l’urbanisme dispose que « préalablement à tout récolement des travaux, l’autorité compétente en informe le bénéficiaire du permis ou de la décision de non opposition à la déclaration préalable ». 
Par conséquent le Tribunal retient de bon droit que la SCI a été privée d’une garantie, et que la décision qui en suit, à savoir la mise en demeure, est prise consécutivement à une procédure irrégulière. 

Par ailleurs, les juges soulèvent également une irrégularité concernant la mise en demeure envoyée une seconde fois à la bonne adresse de la SCI et respectant le formalisme en matière de preuve d’envoi, au-delà du délai prévu en matière de contestation de conformité des travaux (trois mois en vertu de l’article R 462-6 du Code de l’urbanisme). 

En l’espèce, la mise en demeure est annulée et la ville a l’obligation de délivrer une attestation de conformité dans les quinze jours suivants la notification du jugement, en plus du paiement des dépens. 

Pour la juridiction administrative, la décision contestant la conformité des travaux qui méconnaît le respect des formalités d’information préalable d’une visite de récolement, est entachée d’un vice de procédure justifiant son annulation. 

Référence de l’arrêt : TA Paris 17 mai 2019 n°1709925

Historique

  • Les parties communes d’une copropriété
    Publié le : 22/11/2019 22 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    Les parties communes d’une copropriété
    La définition donnée aux parties communes est posée par la loi du 10 juillet 1965 (n°65-557), dans son article 3, qui précise qu’elles correspondent aux parties des bâtiments ou des terrains affectés à l’usage ou à l’utilité de tous les copropriétaires, ou de plusieurs d’entre eux.  Ce même ar...
  • Résiliation d’un marché à forfait par le maître d’ouvrage
    Publié le : 19/11/2019 19 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    Résiliation d’un marché à forfait par le maître d’ouvrage
    Le marché à forfait est un contrat conclu entre un entrepreneur et un maître d’ouvrage, pour la réalisation d’un ouvrage à prix fixe. Cette spécificité implique que les conditions tarifaires de la réalisation de la construction ne pourront pas évoluer, sauf accord du maître d’ouvrage. L’ouvrage s...
  • Litige avec un architecte et clause de conciliation obligatoire
    Publié le : 18/11/2019 18 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    Litige avec un architecte et clause de conciliation obligatoire
    Certains contrats d’architectes comportent une clause de conciliation obligatoire préalable. Une telle stipulation a vocation de prévoir qu’en cas de différend, les parties saisissent le Conseil régional de l’Ordre des architectes, avant toute procédure judiciaire, à l’exception de demandes conse...
  • La réception des travaux
    Publié le : 14/11/2019 14 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    La réception des travaux
    La phase la réception des travaux constitue la dernière étape du chantier, lorsque ce dernier est terminé et que le bien est prêt à être livré. Elle est organisée par la partie la plus diligente et permet normalement la remise des clés.  Il s’agit d’une formalité obligatoire et importante puis...
  • Le récolement de travaux sans autorisation préalable
    Publié le : 07/11/2019 07 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    Le récolement de travaux sans autorisation préalable
    Le récolement des travaux consiste en un contrôle de conformité, effectué par l’administration qui a délivré l’autorisation de travaux ou ne s’y est en tout cas pas opposée (article L 462-2 du Code de l’urbanisme). En effet, tout titulaire d’une telle autorisation a pour obligation d’adresser en...
  • Erreur sur l’affichage du permis de construire et impact sur le délai de recours
    Publié le : 06/11/2019 06 novembre nov. 11 2019
    Actualités
    Erreur sur l’affichage du permis de construire et impact sur le délai de recours
    L’affichage du permis de construire est une obligation permettant aux tiers de consulter les détails du projet d’urbanisme et au besoin, de s’y opposer. Cette possibilité est offerte pendant un délai de deux mois qui court à compter de l’affichage de l’autorisation.  Pour autant, l’absence d’a...
<< < ... 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.