Travaux et règles générales en matière de raccordement aux réseaux

Travaux et règles générales en matière de raccordement aux réseaux

Publié le : 22/12/2022 22 décembre déc. 12 2022

Dans le cadre de travaux de rénovation ou d’un projet de construction, le raccordement aux différents réseaux de distribution consiste à viabiliser le terrain, c’est-à-dire lui donner accessibilité à l’eau voire au réseau des eaux usées, à l’électricité, ainsi qu’au réseau téléphonique. 
Les modalités de raccordement diffèrent selon les constructions, et les communes comme les maîtres d’ouvrage, doivent respecter certaines obligations. 


D’un point de vue des communes, la loi met à la charge de celles-ci une obligation de réalisation d’un schéma de distribution d’eau potable, afin de délimiter les zones desservies par le réseau de distribution où elles ont alors une obligation de desserte, et où elles ne peuvent en principe pas refuser le branchement. 
Ainsi, le maître d’ouvrage peut raccorder l’ouvrage au réseau, sauf à préférer bénéficier d’une alimentation en eau potable qui lui est propre, notamment par forage. Dans cette hypothèse, le projet de forage doit être déclaré en mairie. 

Dans une même logique, figure au titre des services publics obligatoires à la charge des communes, celui de prendre en charge les dépenses relatives aux systèmes d'assainissement collectif et les systèmes de contrôle des systèmes d'assainissement non collectif, de sorte qu’elles doivent impérativement mettre en place un système de collecte des eaux usées, dès lors que tout ou partie du territoire est compris dans une agglomération d'assainissement dont les populations et les activités économiques produisent des eaux usées dont la charge brute de pollution organique est supérieure à 120 kg par jour. 
À défaut d’une telle installation, le maître d’ouvrage peut opter pour un système d’assainissement individuel, et l’installation doit alors impérativement être située à au moins 3 mètres d’une route ou des arbres, à 5 mètres de l’ouvrage et à 35 mètres d’un puits, d’une source ou d’un forage d’eau potable.

Concernant l’électricité, la distribution de l’électricité est assurée, soit sous le régime de la concession de service public, soit sous celui de la gestion directe par les communes. En tout état de cause, la décision de raccordement appartient au gestionnaire de distribution d’électricité, et tout refus doit être justifié par une raison objective et non discriminatoire. 
Une fois le raccordement effectué, le maître d’ouvrage doit obligatoirement obtenir le certificat de conformité Consuel, attestant de la conformité de l’installation. 

En matière de réseaux téléphoniques, le raccordement et les frais de raccordement sont à la charge de l’opérateur téléphonique chargé d’assurer la fourniture du service universel sur l'ensemble du territoire national. 

Concernant les travaux de raccordement de l’ouvrage vers le réseau public, ces derniers s’effectuent généralement par le biais de tranchées, lesquelles doivent respecter les règles juridiques veillant à ne pas causer de trouble au voisinage, ainsi que celles relatives aux servitudes, s’il y a lieu. Dans le cadre d’un CCMI, le constructeur de maisons individuelles avec fourniture de plans est tenu de s’assurer de la nature et de l’importance des travaux nécessaires au raccordement de la construction aux réseaux publics. 

Par ailleurs, l’autorité administrative compétente pour délivrer le permis de construire dispose de la faculté de refuser le raccordement à l’un de ces réseaux, par l’exercice de son pouvoir de police, dès lors que les installations ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur. 


Le cabinet VILA AVOCATS intervient aussi bien en qualité de Conseil pré-contentieux, que dans le cadre d’un litige concernant les domaines du Droit de la construction, de la Copropriété, de l’immobilier et de l’urbanisme.  

Nous sommes à votre disposition, pour toute précision complémentaire.

 

Historique

  • Secteur protégé et démolition d'un ouvrage : rappels sur les conditions
    Publié le : 22/12/2022 22 décembre déc. 12 2022
    Actualités
    Secteur protégé et démolition d'un ouvrage : rappels sur les conditions
    En matière de construction d’un bien immobilier qui contreviendrait à une règle d’urbanisme ou une servitude, la loi prévoit que lorsque le permis de construire est annulé par la juridiction administrative pour excès de pouvoir, la démolition de l’ouvrage peut être décidée.  Pour autant, des spé...
  • Erreur de superficie et délai d'action
    Publié le : 22/12/2022 22 décembre déc. 12 2022
    Actualités
    Erreur de superficie et délai d'action
    En matière de surface habitable, le Code de la construction et de l’habitation prévoit que celle-ci se calcule en référence à la surface de plancher construite après déduction des surfaces occupées par : les murs, cloisons, marches et cages d'escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres...
  • Travaux et règles générales en matière de raccordement aux réseaux
    Publié le : 22/12/2022 22 décembre déc. 12 2022
    Actualités
    Travaux et règles générales en matière de raccordement aux réseaux
    Dans le cadre de travaux de rénovation ou d’un projet de construction, le raccordement aux différents réseaux de distribution consiste à viabiliser le terrain, c’est-à-dire lui donner accessibilité à l’eau voire au réseau des eaux usées, à l’électricité, ainsi qu’au réseau téléphonique.  Les mod...
  • Droits de visite et de communication de l'administration durant le chantier
    Publié le : 06/12/2022 06 décembre déc. 12 2022
    Actualités
    Droits de visite et de communication de l'administration durant le chantier
    Très peu de maîtres d’ouvrage le savent lorsqu’ils se lancent dans les opérations de construction consécutives à l’obtention de leur permis de construire, mais outre la visite effectuée in fine pour attester de la conformité et de l’achèvement, l’administration dispose d’un droit de visite durant...
  • Le terrain à bâtir non constructible : absence de conformité contractuelle ou vice caché ?
    Publié le : 23/11/2022 23 novembre nov. 11 2022
    Actualités
    Le terrain à bâtir non constructible : absence de conformité contractuelle ou vice caché ?
    Une distinction existe entre un vice caché affectant un bien et son défaut de conformité, puisque là où ce dernier oblige le vendeur à délivrer un bien conforme à ce qui a été contractuellement stipulé, les vices cachés ont pour effet de rendre la chose impropre à l’usage auquel on la destine ou...
  • CCMI : l'ensemble des travaux, y compris ceux que se réserve le maître d'ouvrage, doivent être chiffrés
    Publié le : 14/11/2022 14 novembre nov. 11 2022
    Actualités
    CCMI : l'ensemble des travaux, y compris ceux que se réserve le maître d'ouvrage, doivent être chiffrés
    Par combinaison de l’article L 231-2 du Code de la construction et de l’habitation et de la notice descriptive prévue par l’article R 231-4 du même Code, en matière de construction, l’ensemble des travaux prévus par le contrat de construction doivent être chiffrés, même si le maître de l’ouvrage...
<< < ... 5 6 7 8 9 10 11 ... > >>