Le transfert du permis de construire

Le transfert du permis de construire

Publié le : 19/04/2022 19 avril avr. 04 2022

Dès lors qu’une autorisation d’urbanisme est délivrée, celle-ci est en principe attribuée à son dépositaire. Toutefois, il est des situations, notamment lors de la vente de l’assiette pour laquelle les opérations de construction ont été accordées, qui impliquent que soit transféré le permis de construire d’une personne à une autre. 
Cette faculté reste possible, mais encadrée dans de très strictes conditions. 

La condition fondamentale qui autorise le transfert de permis de construire est relative au fait que l’autorisation d’urbanisme concernée par le transfert doit être en cours de validité
À ce titre, un permis de construire est valable trois ans, et son transfert n’a aucun effet quant à une quelconque prorogation du délai de validité. 

Une deuxième condition est ensuite attachée à la personne vers qui est transféré le permis de construire, qui pour être apte à reprendre les travaux de construction, doit être autorisée à pouvoir réaliser une telle demande. Il s’agit notamment :
  • Du propriétaire du terrain ou mandataire du ou des propriétaires ;
  • D’une personne ayant reçu l’autorisation du ou des propriétaires ;
  • D’un co-indivisaire du terrain en indivision ou son mandataire ;
  • D’une personne ayant la qualité pour bénéficier de l’expropriation du terrain pour cause d’utilité publique. 
Il est possible de transférer le permis de construire à une personne morale, à condition que les plans du permis de construire initial aient été établis par un architecte.

Outre ces déterminations liées à la capacité des parties, le transfert du permis de construire obéit à une procédure spécifique. 
Par dépôt électronique, sinon par le biais du Cerfa n°13412*08 mis à leur disposition, la personne qui bénéficie du transfert et le dépositaire de l’autorisation d’urbanisme initiale, doivent faire une demande à la mairie qui a reçu la demande de permis de construire d’origine

À compter du dépôt, pour transmettre sa réponse la mairie dispose, sauf cas spécifiques liés à la zone où est située la parcelle, d’un délai de deux mois concernant les demandes de permis de construire de maisons individuelles et les demandes de permis de démolir. Pour une demande de permis de construire ou d’aménager ce délai est porté à trois mois, et à un mois en cas de transfert de déclaration préalable. 

Étant précisé que l’absence de réponse de l’administration, passé ce délai, vaut autorisation du transfert, lequel lorsqu’il est accordé, impose au nouveau propriétaire de l’autorisation d’urbanisme d’afficher celle-ci sur le terrain, en plus d’avoir à s’acquitter le cas échéant de la taxe d’aménagement. 

Le cabinet VILA AVOCATS intervient aussi bien en qualité de Conseil pré-contentieux, que dans le cadre d’un litige concernant les domaines du Droit de la construction, de la Copropriété, de l’immobilier et de l’urbanisme. 
 
Nous sommes à votre disposition, pour toute précision complémentaire. 

Historique

  • Action en démolition pour non-respect du cahier des charges : 30 ans pour la demande, mais seulement 5 ans pour être indemnisé
    Publié le : 20/05/2022 20 mai mai 05 2022
    Actualités
    Action en démolition pour non-respect du cahier des charges : 30 ans pour la demande, mais seulement 5 ans pour être indemnisé
    Sommairement, les actions personnelles sont celles qui visent à faire reconnaître un droit personnel, comme une créance, tandis que les actions réelles immobilières ont pour objet la protection ou la consécration d’un droit réel qui porte sur un immeuble, propriété du pétitionnaire.  Dans une dé...
  • Quid de l’autorisation environnementale
    Publié le : 11/05/2022 11 mai mai 05 2022
    Actualités
    Quid de l’autorisation environnementale
    Depuis le 1er mars 2017, une procédure unique a été instaurée concernant les projets qui requièrent plusieurs procédures relevant de législations distinctes (environnement, réglementation sur l’eau, droit forestier, transport, énergie, etc.), et liées à des enjeux environnementaux, prise en la fo...
  • Caractère non apparent d’un vice à la réception : rappel sur la preuve
    Publié le : 27/04/2022 27 avril avr. 04 2022
    Actualités
    Caractère non apparent d’un vice à la réception : rappel sur la preuve
    En matière de vices cachés, le maître d'ouvrage, sinon l’acquéreur de l’ouvrage qui agit sur le fondement de l’article 1792 du Code civil, concernant la garantie décennale d’un ouvrage, doivent impérativement rapporter la preuve que les conditions d’application de ce texte sont réunies.  Ainsi,...
  • Le transfert du permis de construire
    Publié le : 19/04/2022 19 avril avr. 04 2022
    Actualités
    Le transfert du permis de construire
    Dès lors qu’une autorisation d’urbanisme est délivrée, celle-ci est en principe attribuée à son dépositaire. Toutefois, il est des situations, notamment lors de la vente de l’assiette pour laquelle les opérations de construction ont été accordées, qui impliquent que soit transféré le permis de co...
  • Le procès-verbal de bornage vaut titre en matière de servitude de passage
    Publié le : 06/04/2022 06 avril avr. 04 2022
    Actualités
    Le procès-verbal de bornage vaut titre en matière de servitude de passage
    Les servitudes revêtent plusieurs formes, et celles qui prennent la caractéristique de servitudes de passage permettent de conférer un droit de passage au propriétaire d’une parcelle qui ne dispose pas d’issue ou d'une issue insuffisante à la voie publique. Ces situations juridiques donnent lieu...
  • Définition des travaux et contestation de l'assurance dommages-ouvrage : rappel des délais
    Publié le : 30/03/2022 30 mars mars 03 2022
    Actualités
    Définition des travaux et contestation de l'assurance dommages-ouvrage : rappel des délais
    Dans le cadre d’opérations de construction, pèse sur chaque personne physique ou morale qui agit en qualité de propriétaire de l’ouvrage, mandataire de ce dernier ou de vendeur, l’obligation de souscrire à une assurance dommages-ouvrage.  Cette exigence est prescrite par l’article L 242-1 du Cod...
<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.